jeudi 18 mai 2017

EMMEN DEFILEE 1972


 

En attendant de découvrir les enveloppes des meetings de cette saison, remontons le temps avec une enveloppe Suisse datant de 1972 au cachet bien sympa.


Ci-dessus enveloppe affranchie le 5 octobre 1972 portant le très beau cachet ''DEFILEE'' du meeting aérien d'Emmen.


Entré en service en 1939, l'aérodrome militaire d'Emmen (Suisse) a été sans cesse rallongé et modernisé afin d'accueillir tous les types d'aéronefs utilisés par les troupes d'aviation Suisses.


La base aérienne d'Emmen hébergerait actuellement les Fliegerstaffel 24 et Lufttransportstaffel 7 volant respectivement sur Northrop F-5E et Pilatus PC-9 Turbo Porter, la patrouille acrobatique Suisse également sur F-5E Tiger II et une unité de drones ADS 95 Ranger.


Cependant, la proximité de la base d'Emmen et de la ville de Lucerne n'étant pas sans poser quelques problèmes de voisinage, de sérieuses restrictions ont été apportées aux temps de vol.


Very beautiful Swiss postmark from 1972 Emmen flugplatz defilee.

jeudi 4 mai 2017

CANADIAN AVIATION IN WORLD WAR ONE



Suite à l'émission par la poste de timbres France-Canada commémorant le centenaire de la bataille de Vimy, je ne pouvais pas laisser passer l'occasion de réaliser quelques enveloppes sur l'aviation militaire Canadienne dans la 1ere guerre mondiale...


Ci-dessus, mon enveloppe ''Snipe'' portant le cachet 1er jour Vimy du 8 avril 2017.
Je l'ai illustrée du Sopwith 7F1 Snipe E8102 piloté par le major WG Barker à la fin de la guerre.


WG Barker, 4eme as Canadien du premier conflit mondial, a remporté 50 victoires principalement sur Sopwith Camel.
Entré dans l'aviation au sein du RFC en mars 1916, il pilotera toute sa vie jusqu'à son décès dans un accident d'avion en 1930 à l'âge de 36 ans.



Mais l'histoire de l'aviation Canadienne durant la 1ere guerre mondiale est plus une histoire d'entrainement que de combat.
En effet, le Canada, membre du Commonwealth, construira 1300 Curtiss JN-4 Canuck sous licence et entrainera 22000 pilotes et observateurs pour le compte du RFC entre 1916 et 1918.



Ci-dessus, mon enveloppe ''Canuck'' portant le cachet 1er jour Vimy sur le 2eme timbre du bloc et ci-dessous, un Curtiss JN-4 Canuck utilisé par l'école d'aviation d'Armour Heights (Ontario), avion dont je me suis inspiré pour réaliser mon profil.


L'aérodrome d'Armour Heights a assuré la formation des pilotes militaires entre juillet 1917 et janvier 1919. Les apprentis pilotes y accomplissaient au moins 10 heures de vol en solo à bord de Curtiss JN-4 avant de rejoindre d'autres écoles.
Le taux d'accidents mortels durant la formation s'établissait à 1 décès pour 1800 heures de vol début 1918 mais, avec l'évolution des techniques d'entrainement, ce taux ''chutera'' à 1 décès pour 6000 heures de vol fin 1918.


I took advantage of the stamps on the centenial of the battle of Vimy to make two commemorative envelopes on Canadian military aviation during the first world war.
The first one represents the Sopwith 7F1 Snipe E8102 piloted by the Canadian ace WC Barker and the second one represents a Curtiss JN-4 Canuck from Armour Heights aviation school.

vendredi 14 avril 2017

1917 - 2017 USA 100 ANS ENTREE EN GUERRE



Aujourd'hui, une enveloppe personnelle pour célébrer le 100eme anniversaire de l'entrée en guerre des Etats Unis le 6 avril 1917.


Ci-dessus mon enveloppe du centenaire de la déclaration de guerre de l'Amérique à l'Allemagne, affranchie à Mechanicsville (Maryland) le 6 avril 2017.
Grand merci à Eric, résidant au Maryland, pour son aide précieuse, ses superbes timbres et le non moins superbe cachet de Machanicsville.
Very good job, thanks a lot Eric !


Ci-dessus, un SPAD XIII du 22th aero squadron.
Sans entrer dans les détails, il est impressionnant de noter que l'air service Américain qui a commencé la guerre avec 3 squadron et 15 pilotes en avril 1917 la finira avec 195000 membres et près de 8000 avions 19 mois plus tard !
Il n'est pas éxagéré de dire que l'Amérique, avec sa puissance industrielle et humaine, a sauvé les pays de l'entente totalement épuisés par plus de 3 terribles années de guerre.


A ma grande surprise, je n'ai pas trouvé trace de souvenirs philatéliques célébrant le centenaire de l'entrée en guerre des Etats Unis.
Je trouve que c'est bien regrettable pour un évènement qui a sans doute changé la face du monde !
Philatelic aviation envelope created to celebrate the 100th anniversary of th entry of United States into war on april 6, 1917.
Thanks again Eric for your valuable help in making hese envelopes.

vendredi 24 mars 2017

REIMS 1979 : 50eme ANNIVERSAIRE BA 112




Aujourd'hui, petite séquence nostalgie avec une belle enveloppe de la base de Reims qui nous ramène au temps des Mirage F1...


Ci-dessus, enveloppe portant le cachet du 6 mai 1979 commémorant le 50eme anniversaire de la BA 112.
Si l'activité aérienne dans la région Rémoise remonte à 1909, la base aérienne 112 sera officiellement mise en service entre 1928 et 1929. Elle abritera principalement le 12eme RAB avant guerre puis sera utilisée par la Luftwaffe puis l'US Air Force pendant le second conflit mondial.


Ci-dessus, le Mirage F1C n°2 30-MG de l'EC 2/30 Normandie-Niemen vu à Istres en 1990.
La base aérienne 112 ne sera remise en état par l'armée de l'air qu'en 1950 pour accueillir les avions de la 3eme EC qui y séjourneront jusqu'en 1961, l'année 1961 marquant en effet l'arrivée de la 30eme escadre de chasse sur la base à travers le seul escadron 3/30 Lorraine, son 2eme escadron 2/30 Normandie Niemen ne rejoignant Reims qu'en 1966.


Ci-dessus, Mirage F1B n°514 30-FP de l'EC 2/30 Lorraine vu à Beauvechain en 1991.
Equipée de Vautour IIN à son arrivée à Reims, la 30eme EC les conservera jusqu'en 1974, date de sa transformation sur Mirage F1C.
En 1979, date de l'enveloppe anniversaire, les Mirage F1 étaient donc en activité depuis seulement 5 ans !


Ci-dessus, le Mirage F1C n°271 30-SF de l'EC 1/30 Valois photographié à Istres en 1990.
Cet escadron à l'histoire assez complexe à eu une existence relativement brève puisque créé le 1er avril 1985, il sera dissout le 27 juin 1994. Ce sera la seule période ou la 30eme escadre comptera 3 escadrons.
La 30eme escadre de chasse et la base aérienne 112 seront liées jusqu'à la dissolution de l'escadre en 1994, soit pendant 33 ans.


La base aérienne sera elle-même fermée en 2011 après avoir hébergé les F1-CR de la 33eme escadre de reconnaissance.
1979 philatelic aviation cover for 50th anniversary of French air base 112 reims.

samedi 11 mars 2017

1918 L'AVIATION DU DON



Aujourd'hui, trois cartes postales Russes particulièrement intéressantes qui nous permettent d'aborder un sujet très peu connu : l'aviation de l'armée blanche des volontaires du gal Denikine.


Ci-dessus, un Farman F30 qui appartiendrait, selon le libellé, au 1er détachement de l'aviation du Don en 1918.
A la suite de la révolution Russe de 1917, de nombreuses guerres particulièrement terribles, cruelles et complexes vont marquer la naissance de l'état Soviétique.


Parmi celles-ci, la principale sera certainement celle opposant l'armée rouge naissante à l'armée des volontaires antibolchéviques du Gal Denikine en Ukraine et dans le sud de la Russie.


Ci-dessus, Voisin 10 du 2eme détachement d'aviation du Don du Gal Denikine en 1918.
Créée dès novembre 1917 et rassemblant jusqu'à 40000 hommes, l'armée des volontaires du Gal Denikine combattra dans la région du Don et entamera une marche sur Moscou.
Cette armée utilisera des avions récupérés à la défunte aviation impériale ainsi que des matériels fournis par la France et la Grande Bretagne.


Ci-dessus, Hansa Brandenburg CI du 1er escadron de l'armée du sud en 1918.
Défaite fin 1919, l'armée des volontaires du Gal Denikine se repliera en Crimée où elle sera intégrée à la nouvelle armée du Gal Wrangel.
L'insigne d'un triangle noir sur fond blanc présent sur les trois photos ci-dessus pourrait être un insigne commun à l'aviation de l'armée du Gal Denikine.
Interesting pictures from Gal Denikin volunteer army aviation 1918.

lundi 27 février 2017

SALMSON 2A2, POLYNESIE FRANCAISE ...


                                    et petite inversion de couleurs ...

 
Aujourd'hui, saluons la remarquable et louable initiative de la poste de Polynésie Française qui a émis un timbre sur Henri Cadousteau, pilote Polynésien qui a participé au 1er conflit mondial au sein de l'escadrille SAL 50.


Ci-dessus, timbre émis le 17 février 2017 par la poste Polynésienne dans le thème ''Aviation en Polynésie française'' à l'effigie de H. Cadousteau.
Henri Cadousteau est né le 26 mars 1890 à Mahina (polynésie). Mobilisé en décembre 1915, il rejoint la métropole et intègre l'aviation militaire en décembre 1917.


Breveté pilote militaire en avril 1918, Henri Cadousteau sera affecté à l'escadrille SAL 50, alors équipée de SALMSON 2A2, en septembre 1918. De retour en Polynésie à la fin du conflit, il sera démobilisé en aout 1919. L'escadrille SAL50 sera elle-même dissoute en mars 1919.


Félicitations à la poste de Polynésie pour cet hommage qui nous vaut un superbe timbre dans la lignée du centenaire de la 1ere guerre mondiale.
Regrettons simplement que ce genre d'initiative ne vienne pas à l'esprit de nos dirigeants de la poste métropolitaine, pour qui la danse semble toujours avoir plus d'importance que le centenaire de la première guerre mondiale...


Seule petite remarque, le dessinateur du superbe Salmson représenté sur le timbre à inversé les couleurs de la dérive pour en faire un avion Américain ou Anglais.
Mais peut-être que l'avion piloté par H. Cadousteau était un appareil provenant d'une escadrille Américaine ...

samedi 18 février 2017

JEAN SAUVAGE : un AS CALADOIS honoré à VILLEFRANCHE / SAONE



2eme partie de la commémoration qui s'est tenue à Villefranche sur Saône le 11 février 2017 : l'inauguration d'une stèle en hommage au Sgt Jean SAUVAGE.


Le sergent Jean Sauvage est né à Villefranche sur Saône le 15 février 1897. Engagé le 22 novembre 1915, il rejoindra le 1er groupe d'aviation puis sera affecté à la N65 en juin 1916.
Il y obtiendra 8 victoires homologuées avant d'être abattu par la DCA Allemande le 7 janvier 1917.


Plus haut, mon enveloppe souvenir affranchie à Villefranche le 11 février et ci-dessus, détail de la stèle qui a été inaugurée le même jour par M. Perrut, maire de Villefranche et le Col Guillernault, commandant de la base aérienne 942.


Ci-dessus, SPAD aux couleurs de la SPA 65, escadrille a laquelle a été affecté le Sgt Sauvage. La SPA 65 était aussi l'escadrille de Charles Nungesser, as aux 43 victoires.


Ci-dessus, Alain Devornique, président de l'ANORAA 640, que je remercie pour m'avoir transmis une invitation.
A noter, pendant la cérémonie, le passage de deux Alphajet.


Il y a fort à parier que ces deux Alphajet appartenaient à l'EE 02/002 Côte d'Or de Cazaux puique cet escadron conserve toujours dans ces traditions la Chimère de la SPA 65.