..

OBLITERATIONS D'ENVELOPPES

Bonjour. Si comme moi vous réalisez vous-même vos enveloppes philatéliques en les oblitérant directement à la poste, contactez-moi j'aimerais connaitre votre retour d'expérience. A+. pepinpierre@orange.fr

samedi 21 janvier 2023

FARMAN MF.11 sur PORCELAINE

 

Ayant trouvé un joli plat allongé chez Gifi, je me suis dit que ce serait l'endroit idéal pour y peindre un profil de Farman MF.11...


Ci-dessus, le plat en cours de peinture. Rien de bien sorcier si ce n'est que je n'ai pas utilisé de peinture à porcelaine mais la peinture Pébéo Ceramic qui ne se cuit pas au four mais qui se nettoie au white spirit.


Ci-dessus, le plat terminé. J'avais raison, c'était juste l'emplacement pour un Farman MF.11 !
Dommage que l'on ne puisse rien faire de ces plats hormis de la décoration.


Ci-dessus, un beau Farman MF.11 qui aurait pu me servir de modèle, sauf que celui-ci à les dérives pointues. A noter que le drapeau tricolore n'était peint que sur l'exterieur des dérives.

vendredi 13 janvier 2023

VARENNES SUR ALLIER - 2


 

Pour commencer l'année 2023, je vous propose un petit voyage sur l'ancienne base aérienne 277 de Varennes sur Allier.


Pour rester ''philatélie'', ci-dessus une enveloppe portant le cachet d'affranchissement de Varennes sur Allier du 13 novembre 1996 et le tampon ''Base aérienne 277 et Entrepôt de l'armée de l'air N° 606''.
Si l'armée de l'air a occupé les lieux depuis 1937, la base aérienne a été officiellement créée en 1964.


Ci-dessus, chiné sur internet, un petit fascicule édité en 1987 pour les 50 ans de présence de l'armée de l'air à Varennes sur Allier. Ce fascicule d'une vingtaine de pages est extremement interessant car en plus de retracer en détail l'histoire de la BA 277 / EAA 606, il contient une bonne quantité de photos et décrit le fonctionnement de la base et de ses unités.


Ci-dessus, l'entrée de la base coté zone vie.


Ci-dessus et ci-dessous, deux vues de la place d'armes et du bâtiment des moyens généraux.
L'armée de l'air s'est installée à Varennes sur Allier le 1er avril 1934 en créant une annexe de l'entrepôt spécialisé n°303 de Romorantin, entrepôt qui deviendra autonome le 17 octobre 1940 sous le nom d'Etablissement du Matériel d'Infrastructure puis Etablissement Technique d'Infrastructure le 15 juin 1942.


Réutilisé à partir de 1944, l'entrepôt deviendra Entrepôt de l'Armée de l'Air n°606 le 23 mai 1946 et le statut de base aérienne lui sera conféré en 1964.


Ci-dessus une vue de qualité moyenne mais quand même bien interessante du Fouga Magister 152 installé en stèle début 1983. Cet avion a été livré à l'armée de l'air en juillet 1958.


Ci-dessus une vue aérienne datant de 2012 sur laquelle on distingue bien la zone de stockage à l'ouest, la zone vie à l'est et le Fouga Magister que j'ai entouré en jaune.
La base aérienne de Varennes sur Allier a été transformée en détachement air en 2000 puis dissoute le 30 juin 2015. Le site, resté en l'état, est maintenant un parc industriel.
Si quelqu'un, proche du site, veut m'envoyer des photos des bâtiments ''historiques'' encore en état pour compléter cet article, je suis preneur.

samedi 24 décembre 2022

PRISE DE GUERRE N° 36


 Suite de ma série Prise de guerre avec aujourd'hui l'enveloppe 36 : Albatros D.V avec cocardes !


Ci-dessus enveloppe Prise de guerre 36 oblitérée avec le cachet Centenaire de la 1ere guerre mondiale du 11 novembre 2017.

Ci-dessus superbe photo de l'Albatros D.V repeint aux couleurs Françaises à partir duquel j'ai réalisé mon enveloppe. 

Selon le site d'Albin Denis, qui fait largement référence en la matière, cet avion appartenait à la Jasta 34b et a été forcé à se poser dans nos lignes le 13 novembre 1917 par les Mdl M. Henriot (Spad VII S1951) et G.Lienhard (Spad VII S4252), pilotes de la SPA 65. Son pilote, l'Uffz T. Seffig a été fait prisonnier.

Ci-dessus, superbe gros plan de l'Albatros avec peut-être le Mdl Lienhard aux commandes. Le fuselage de l'appareil a été laissé en finition vernie ou peut-etre dans la couleur de l'escadrille : queue et fuselage ''argent-clair''.

Ci-dessus, superbe vue arriere de l'Albatros D.V qui montre clairement le camouflage Vert / Lilas des surfaces horizontales utilisé avant l'instauration du camouflage 4 couleurs Allemand. La photo a été prise sur le terrain de Maisonneuve-Chaudin, base de l'escadrille SPA65 dont on peut apercevoir un Spad.

Pour ceux qui veulent avoir plus de détails : http://www.as14-18.net/Henriot

vendredi 16 décembre 2022

PRISE DE GUERRE N° 35


Suite de ma série Prise de guerre avec aujourd'hui l'enveloppe n°35 Friedrichshafen G.IIIa.


Ci-dessus, enveloppe Prise de guerre 35 oblitérée avec le cachet Les as de l'aviation du 24 avril 2016 ornée du profil du Friedrichshafen G.IIIa (Daim) 1956/18.



Ci-dessus, carte postale très connue ( publicité pour les médicaments Transfusine ) mais de très bonne qualité qui permet de découvrir le Friedrichshafen G.IIIa (Daim) 1056/18 peint aux couleurs Françaises après l'armistice.
Plus de 1000 bombardiers Fdh G.III/G.IIIa ont été commandés et certainement produits durant la 1ere guerre mondiale, dont notre G.IIIa 1056/18 qui faisait partie du dernier lot sous-traité par Daimler de 75 avions numérotés G.1045 à G.1119/18.

Ci-dessus, carte postale beaucoup moins courante montrant l'autre coté du Fdh 1056/18. Excellent bombardier bimoteur, la version G.IIIa ci-dessus sera équipée, entre autres, d'une double dérive permettant une meilleure tenue de vol sur un seul moteur.

A noter l'inscription sur le nez ''Fdh.GIII.a Daiml 1056/18'' non visible sur ces images.



Ci-dessus, pour finir, le profil que j'ai réalisé pour mes enveloppes. L'avion était recouvert du tissus de camouflage Allemand 4 couleurs nocturne de fin de conflit sauf le nez réalisé en bois contreplaqué et peint.

samedi 3 décembre 2022

PRISE DE GUERRE N° 34


Je reprends ma série Prise de guerre avec aujourd'hui l'enveloppe 34. On avance, Axel, on avance...


Ci-dessus, enveloppe Prise de guerre n°34 oblitérée à Chambéry le 11 novembre 2017 avec le cachet Centenaire de la première guerre mondiale du Club Philatélique de Savoie.


Ci-dessus, profil du Fokker D.VII (Alb) 6745/18 réalisé pour mes enveloppes. Je n'ai pas choisi un avion porteur d'une décoration spéciale mais je me suis plutôt interessé aux stencils épais de cet avion, propres aux productions Albatros.


Ci-dessus, une belle photo du Fokker D.VII (Alb) 6745/18 vu après l'armistice sur le terrain de regroupement d'avions Allemands d'Habay-la-vieille en Belgique.
Cet avion fait partie de la 3eme tranche produite par les usines Albatros ( codes 6650-6899/18 ) et porte les marquages des avions produits par cette firme. Les puristes auront remarqué que j'ai mis en en-tête de l'article le sigle d'Albatros et non de Fokker.


Ci-dessus, une photo très interessante prise par les troupes Canadiennes sur l'aérodrome de Bickendorf en 1918 permettant de comparer les chiffres épais des Fokker D.VII produits par Albatros (Alb 6781/18 au premier plan) et les chiffres fins des avions produits par Fokker (F 7703/18 au second plan).
A noter aussi les différents emplacements des stencils.

jeudi 1 décembre 2022

PEINTURE SUR ASSIETTES 4 : RAFALE !




Dernière série d'assiettes peintes ( même pas sèche ! ) : le Rafale ! Mais pas le rafale tout moche de 2022, le Caudron C.450 Rafale modèle 1934, record de vitesse d'Hélene Boucher et vainqueur de la coupe Deutsch de la Meurthe à la vitesse de 389 km/h !


Ci-dessus, ma série de 5 assiettes à dessert ''Rafale'' avant cuisson au four et vernissage, le tour des assiettes était coloré d'origine. Le bleu des Caudron est un peu trop soutenu à mon avis mais je n'ai pas réussi à m'approcher plus du bleu que je pense correct.


Voila une série qui partira peut-être en cadeau. Je suis encore surpris de la vitesse de réalisation puisque j'ai peint ces assiettes en une grosse semaine sans forcer. Aux suivantes ...

samedi 26 novembre 2022

PRISE DE GUERRE N° 33


Aujourd'hui, une prise de guerre qui n'en est pas une, le Fokker D.VII (F) 7716/18 en Suède.


Ci-dessus, enveloppe Prise de guerre 33 dédiée au Fokker D.VII (F) 7716/18 oblitérée avec le cachet Les ailes de l'Aviation du 24 avril 2016.


A la signature de l'armistice le 11 novembre 1918, A. Fokker a quitté l'Allemagne pour les Pays bas avec de nombreux avions dont 120 Fokker D.VII. Il a ensuite vendu ou essayé de vendre ces avions à différents pays nouvellement créés et déja en guerre (Pologne, Rép. des Serbes et Croates etc...).
Le Fokker D.VII (F) 7716/18, encore aux couleurs de la Jasta 26, s'est envolé pour la Suède en 1919 avec H. Goering aux commandes afin de prospecter l'éventuel achat de quelques avions.


Le gouvernement Suédois ne commandera pas de Fokker D.VII, lui préférant le Phonix D.III. 
Conservé par la Suède, le Fokker 7716/18 sera immatriculé SE-AZZ et volera au sein de l'aviation militaire Suèdoise jusqu'en avril 1922 avec le serial 937, quant à H. Goering, après s'etre marié à une comtesse, il retournera en Allemagne avec le destin que l'on connait.