vendredi 10 janvier 2020

1957 : VAMPIRE SUR LE JAPON !




Aujourd'hui, une enveloppe rare pour un avion encore plus rare, l'unique De Haviland Vampire utilisé par les Japan Air Self  Defense Force !


Les forces aériennes Japonaises ont utilisé un seul et unique DH115 Vampire T-55 à titre d'évaluation entre 1956 et 1957 (?).


Ci-dessus, enveloppe souvenir transportée par cet unique avion le 8 février 1957 entre Hamamatsu Air Base et Gifu Air Base.
Cette enveloppe porte bien le cachet peu lisible de Naka (Gifu) du 8 février 1957 et la mention en gros ''Via Vampire'' !
De même on peut lire que le pilote de ce vol était le Lt-Col Hidalka.


Lors de la création des JASDF en juillet 1954, le Japon s'est orienté vers les USA pour son aviation avec la commande pour ses avions d'entrainement de T-6, T-34 et T-33.
Un unique De Haviland DH-115 Vampire a néanmoins été testé, sans suites...


Il a cependant été créé un n° d'ordre au sein des JASDF pour ce type d'avions car ce Vampire est codé 63-5571, le 6 correspondant à l'année de mise en service (1956) et le 3 correspondant aux DH-115 Vampire dans l'inventaire Japonais.
Cet unique Vampire aux couleurs Japonaises est actuellement conservé par le musée aéronautique d'Hamamtsu.


Bref, voila une enveloppe qui a le mérite de nous faire découvrir un avion que l'on ne s'attend pas à voir aux couleurs japonaises !


mercredi 1 janvier 2020

JG 74 - 40 ANS




Pour bien commencer l'année 2020, pourquoi ne pas la commencer avec des Phantom Allemands du JG 74 ?


Ci-dessus, belle enveloppe et ci-dessous, très beau cachet réalisé le 21 juillet 2001 à Donau à l'occasion des 40 ans de la JG 74 ''Molders''. Un cachet F4-F, ce n'est pas vraiment courant et c'est toujours superbe !



Déjà abordée dans ces pages, la JG 74  a été créée en 1960 puis dissoute et re-créée en 1961 comme seule escadre de chasse tous-temps Allemande alors équipée de Sabre F-86K.


Ci-dessus, une belle vue du Fiat F-86K Sabre n°219 JD-249 datant du début des années 60, la JG 74 abandonnant ses F-86K pour des F-104 dès 1964.


Ci-dessus, le Phantom F4-F n°72-1202 37+92 vu en 1988 et ci-dessous le n°72-1134 37+24 vu à Orange l'année suivante.


A noter que la JG 74 existe encore de nos jours sous le nom de TaktLwG 74 ''Mölders'' et vole sur Eurofighter Typhoon.

samedi 21 décembre 2019

2007 : ADIEU AUX CHARCOTS




Aujourd'hui, séquence nostalgie avec l'enveloppe émise en 2007 pour la dissolution de l'escadron de chasse 1/5 Vendée.


Ci-dessus, enveloppe portant le très beau cachet Orange du 29 juin 2007 créée à l'occasion du meeting de l'air qui a vu la dissolution de l'EC 1/5 Vendée (indicatif ''Charcot'').


Issu du GC II/6 Travail, le GC I/5 Vendée à été officiellement créé le 10 février 1949. De retour d'Indochine il a été affecté à la base d'Orange Caritat des 1950.


Ci-dessus, Mystere IVA du Vendée conservé au musée d'aviation d'Orange.
Après avoir volé sur Vampire, Mistral et Mystère II, le GC 1/5 percevra des Mystère IV en novembre 1957, avions qu'il conservera jusqu'à mars 1961, date de sa transformation sur SMB2.


Ci-dessus et ci-dessous, le Mirage F1 n°205 5-NL photographié en 1987 à Ambérieu portant la décoration spéciale des 50 000 heures de vol du 1/5 sur Mirage F1.


Après l'ère du Mirage F1, le Vendée sera transformé sur Mirage 2000 RDI en juillet 1988.


Ci-dessus, le Mirage 2000 n°22 5-ND photographié en 2004 à l'occasion des 200 000 heures de vol de l'escadron.


Ci-dessus, le Mirage 2000 n°57 5-NQ surpris à l'atterrissage en 1989.


Ci-dessus, pour finir, le Mirage 2000 n°91 décoré en 2004 pour les 10 000 heures de vol du Vendée sur Mirage 2000, coté Spa 26.
A noter que l'insigne de dérive à perdu son 3eme escadron C46 Trident.

mardi 17 décembre 2019

Déces du Sgt-C. André PEYRONIE




Le Sergent-Chef André PEYRONIE est décédé le 10 décembre 2019 à l'age de 99 ans.
Il était le dernier survivant des volontaires du régiment de chasse Normandie Niemen.





Ci-dessus, deux vues de la cérémonie qui s'est tenue pour son enterrement à l'église d'Anse le 17 décembre 2019.


Ci-dessus, André Peyronie au centre, rencontré en février 2018, entouré par le Sgt-Chef Billotet, ancien du Lorraine, et par le Col Bourguignon, commandant la BA 942.
A presque 98 ans, A. Peyronie avait gardé toute sa tête et ses souvenirs étaient intacts.

samedi 7 décembre 2019

STRATEGIC AIR COMMAND... LE FILM




Aujourd'hui, pour changer, un film téléchargé sur la chaine Paramount du bouquet Orange : Strategic Air Command d'A. Mann.
Ce film, sorti en 1955, est un peu le Top Gun du SAC : L'histoire du film est totalement insipide, le but du réalisateur étant uniquement de réaliser un film de propagande sur forces aériennes de bombardement US.


Et c'est là que réside tout l'intérêt du film ! Ce film étant tourné en 1955, les vedettes sont les Convair B-36 Peacemaker et Boeing B-47 Stratojet en couleur !
J'ai pioché quelques images sur internet.


Heureusement, l'histoire de base du film ( à savoir les relations de couple du héros qui doit retourner faire une période militaire au SAC ) n'est pas la partie principale du film, celle-ci étant réservée à des vues de B-36, B-47 et autres avions du SAC de près, de loin, au sol, au décollage et en vol.


On a même droit à la visite guidée de l'intérieur d'un Peacemaker, y compris l'utilisation du petit chariot pour traverser la partie centrale du fuselage !


Ci-dessus et ci-dessous, deux vues de B-47 du film !  Assez extraordinaire !


Bref, voila un film à télécharger sans retenue pour les soirées d'hiver qui nous attendent : si l'histoire du film n'a absolument aucun intéret, celui-ci à l'immense mérite de nous faire voyager dans le temps et de nous emmener sur une base du SAC dans les années 50. Absolument sensationnel !
A noter tout de même, que James Stewart, héro de ce film a réellement été général de l'US AIR FORCE.


Ci-dessus, pour finir, dernière vue tirée du film : je n'ai pas réussi à trouver si cet insigne d'escadron existe réellement ou s'il a été créé pour les besoins du film.
Si quelqu'un peut m'en dire plus, je suis preneur...

vendredi 29 novembre 2019

BYE BYE ZEBULON




Afin de commémorer dans ces pages le départ du dernier Epsilon de Cognac ( cérémonie de retrait le 24 septembre dernier ), je présente aujourd'hui une enveloppe de 2001.


Ci-dessus, enveloppe souvenir du meeting de l'air qui s'était tenu sur la BA 709 de Cognac le 6 mai 2001 et ci-dessous, détail du cachet philatélique sur lequel l'Epsilon à la vedette.


Régulièrement présent sur tous les meetings mais toujours discret, le TB-30 Epsilon, commandé à 150 exemplaires par l'armée de l'air, est entré en service au GE 315 de Cognac en 1984.


Ci-dessus, le TB-30 Epsilon n°18 315-UQ (F-SEUQ) vu en 1988, porteur de la livrée blanche que ces avions conserveront pendant la majeure partie de leur carrière.


Ci-dessus et ci-dessous, deux vues datées de 1992 du TB-30 n°121 315-YL.
Ci-dessous, l'avion présente la première décoration de la patrouille Cartouche Dodé, à savoir un simple autocollant sur la dérive.


A partir du milieu des années 2000, les avions se verront progressivement appliquer une livrée grise ''Transport''.
Ci-dessous, toujours le 121 F-SEYL vu en 2016 et porteur de cette nouvelle livrée.


A la différence de son prédecesseur, le Fouga Magister, qui a été affecté en grand nombre aux écoles mais aussi aux escadres de chasse, de bombardement etc..., le petit Epsilon sera toujours resté cantonné au GE 314 de Cognac, d'où une carrière très peu médiatisée.
Cependant, là où le Fouga Magister consommait 600 l/heure de kérosène, le petit Epsilon, lui, ne consommait que 80 l/heure, soit une belle économie, surtout ramenée aux 645 000 heures de vol réalisées par les TB-30 entre 1984 et 2019 ! Je vous laisse faire le calcul...


Ci-dessus, une vue de l'Epsilon n°90 F-SEXG de la patrouille Cartouche Doré datée de 2015.
A noter pour finir que la flotte entière des TB-30 Epsilon ainsi que les Alphajet de Tours seraient remplacés par seulement 17 Pilatus PC-21 loués à la sté Babcock BMCSF....  Surprenant !



vendredi 22 novembre 2019

ANVIL DRAGOON 75 ANS - 5eme Partie



Suite et fin de ma série 75 ans Anvil Dragoon avec cette fois-ci l'arrivée des B-26 Marauder sur la terrain d'aviation de Lyon.
Je ne pouvais en effet pas réaliser une série d'articles sur le retour de l'armée de l'air en 1944 sans évoquer l'atterrissage des bombardiers moyens B-26 Marauder.


Après le départ des P-47 pour Luxeuil et l'est de la France, le terrain d'aviation de Lyon Bron a accueilli plusieurs groupes Français de bombardement moyen sur B-26 Maraudeur, dont le groupe de bombardement 2/20 Bretagne qui a atterri à Lyon le 11 novembre 1944.


Ci-dessus enveloppe 75eme anniversaire portant le cachet Bureau Philatélique de Lyon du 11 novembre 2019 (!) et ci-dessous le profil qui orne ces enveloppes.


Ci-dessous, une belle photo du B-26 Marauder 44-68206 ''35'' du GB 2/20 Bretagne qui m'a servi à réaliser le profil de l'avion.


Ci-dessous, pour finir en beauté, une photo couleur trouvée sur le site World War Photos d'un Marauder Français en couleur. Superbe et pas courant !
A noter le 54 vert.


Voila donc la fin de ma série 75eme anniversaire Anvil Dragoon qui a été l'occasion de réaliser quelques enveloppes ornées d'avions Français peu courants en philatélie : P-47, Spitfire, F-5 etc...
Je vais maintenant pouvoir me consacrer à plein temps au 80eme anniversaire de la bataille de France....  A suivre.