..

RECHERCHE PERSONNE POUVANT AFFRANCHIR DES ENVELOPPES A LA POSTE DE DIJON

MERCI DE ME CONTACTER SUR pepinpierre@orange.fr

vendredi 15 mars 2019

RICHTHOFEN FLYING CIRCUS 1917 - 2017




2017 étant le centenaire de la création de la JG1, première escadre de chasse Allemande du premier conflit mondial, j'ai profité du cachet du 11 novembre 2017 ''Centenaire de la première guerre mondiale'' pour réaliser quelques enveloppes anniversaire.


En réponse à la suprématie aérienne alliée, l'état major Allemand à décidé le 24 juin 1917 de créer la Jagdgeschwader 1 ou 1ere escadre de chasse par regroupement des Jasta 4, 6, 10 et 11.


La JG1 était commandée par le Rittmeister Manfred Freiherr von Richthofen, commandant de la Jasta 11.
Cette escadre, qui rassemblait une cinquantaine d'avions, changeait en permanence de terrain d'aviation selon les besoins de l'état major.


                                  JASTA 4




Ci-dessus, mon enveloppe JASTA 4 illustrée avec mon profil de l'Albatros D.III 1162/17 du Vzfw Clausnitzer.
Cette escadrille, équipée d'Albatros D.III/D.V à la création de la JG1, sera transformée sur Fokker DrI en avril 1918 puis sur Fokker D.VII  des juin 1918.


Comme les autres escadrilles de la JG1, la Jasta 4 conservera ses marques d'escadrille, à savoir une spirale noire autour du fuselage qui se transformera en peinture noire sur les capots, roues et longerons d'ailes à l'arrivée des Fokker.


                                   JASTA 6




La Jasta 6, équipée d'Albatros D.III/D.IV en juin 1917, recevra des Fokker DrI début 1918.
Ses marques d'identification, des bandes noires et blanches droites sur et sous la queue ( stabilisateur et profondeur ) seront conservées et complétées par des bandes noir/blanc autour du capot moteur  et sur les roues avec l'arrivée des Fokker D.VII en mai 1918.


Ci-dessus, une vue du Fokker D.VII du Lt Neckel, commandant la Jasta 6. Sur cet avion, les bandes d'escadrilles étaient à leur paroxysme.
Entre le 10 et 20 août 1918, la Jasta 6 utilisera quelques Fokker E.V avant que ces avions ne soient interdits de vol suite à des problèmes de résistance des ailes et de fonctionnement du moteur.


                                   JASTA 10




Elle aussi équipée d'Albatros D.III/D.IV à la création de la JG1, la Jasta 10 ne percevra pas de Fokker triplan mais des Pfalz D.III/D.IIIa à l'automne 1917.


Ci-dessus, une vue du Pfalz D.IIIa 1370/17 capturé par les Britanniques le 27/12/1917.
Cet avion porte les marques d'escadrille nez et roues jaunes ainsi que les marques personnelles du Vzfw Hecht ( deux barres verticales noires et dérive verte ).


Ci-dessus, profil que j'ai réalisé pour mes enveloppes en me basant sur la photo publiée dans le Windsock Richthofen's Flying Circus page 36.
En avril/mai 1918, à l'arrivée des Fokker D.VII, la Jasta 10 conservera toujours ses marques d'escadrille jaunes.


                                   JASTA 11




La Jasta 11, certainement l'escadrille la plus célebre de la JG1, était elle aussi équipée d'Albatros en juin 1917.
Elle sera la 1ere escadrille Allemande à recevoir des Fokker DrI avec 17 avions perçus entre septembre et octobre 1917.
Mais suite à une fragilité des aile qui causera plusieurs accidents, un nouveau lot de 15 DrI à ailes et ailerons renforcés arrivera à la Jasta 11 en décembre 1917.


Les marques d'identification des avions de la Jasta 11 étaient capot moteur, roues et entretoises d'ailes rouges, chaque pilote arborant une bande de couleur différente sur le fuselage.
A la différence de la période ''Albatros'', seuls les Fokker de Richthofen étaient entièrement peints en rouge.


Ci-dessus, une vue du Fokker DrI 152/17 de Richthofen exposé à l'arsenal de Berlin ( Zeughaus ).
Richthofen à utilisé deux Fokker triplan rouges, le 425/17, dans lequel il a été abattu et le 152/17, base de mon profil.


Ci-dessus, une photo de mauvaise qualité du Fokker DrI 144/17 appartenant à la Jasta 11 et piloté par le Lt Stapenhorst.
L'escadrille sera équipée de Fokker D.VII en mai 1918.
A la mort de Rchthofen, l'Oblt H. Goering prendra le commandement des Jasta 11 et JG1. Il pilotera d'abord un Fokker D.VII rouge et blanc ( F4253/18 ) puis le F5125/18 entièrement blanc.


Curieusement, le seul Fokker D.VII au fuselage entièrement rouge ne volera pas au sein de la Jasta 11 mais sera le D.VII 4253/18 d'Udet, commandant la Jasta 4.


Some 2017 philatelic aviation envelopes to commemorate the Jagdgeschwader JG 1 centenary.

vendredi 8 mars 2019

REIMS JPO 1988



Aujourd'hui, une enveloppe toute simple mais qui nous ramène aux grandes heures de la BA 112.


Ci-dessus, enveloppe souvenir de la journée portes ouvertes de la base aérienne de Reims du 17 septembre 1988.
Ci-dessous, détail du cachet qui reprend l'insigne de la base.


L'année 1988 appartient à la ''grande époque'' de la base de Reims puisque celle-ci abritait la 30eme escadre de chasse forte alors de 3 escadrons, les EC 1/30 Valois, 2/30 Normandie-Niemen et 3/30 Lorraine ( plus l'EC 4/30 Vexin à Djibouti ).


Ci-dessus, le Mirage F1B n°513 30-FE de l'EC 3/30 vu en 1989.
Cet escadron avait alors en charge la transformation des pilotes sur Mirage F1 et avait perçu à ce titre une flotte de Mirage biplaces.


Ci-dessus, le Mirage F1C n°18 30-MI du Normandie-Niemen photographié en 1980.
La grande époque de la BA 112 allait encore durer 6 ans et prendre fin en 1994 avec la dissolution de l'EC 1/30 Valois et le départ de l'EC 2/30 pour Colmar.
La base aérienne de Reims fermera finalement ses portes en 2011.
Interesting 1988 French air force Reims air base open day envelope souvenir and postmark.

vendredi 1 mars 2019

SKYRAIDER SUR BOURG EN BRESSE



Aujourd'hui, encore un petit caprice philatélique, mais qui me permet de présenter une enveloppe décorée d'un AD-4N Skyraider...


L'Escadron d'Appui Aérien 1/22 a été créé le 1er mars 1969 sur la base aérinne 172 de Fort Lamy (N'djaména) au Tchad.
Partant du principe que son nom de baptême était Ain, je décidais de commémorer le 50eme anniversaire de sa création en allant affranchir quelque enveloppes à la poste de Bourg, préfecture de l'Ain.


Ci-dessus, mon profil utilisé pour les enveloppes. L'insigne du Ramel n'était pas porté à droite du capot mais je l'ai laissé pour faire plus joli.
Plus haut, mon enveloppe EAA 1/22 ''Ain'' portant le cachet du bureau philatélique de la poste de Bourg en Bresse Préfecture du 1er mars 2019.
Voila un anniversaire complètement tiré par les cheveux, mais que ne farait-on pas pour avoir une enveloppe Skyraider...


Bien sur, je ne possède aucune photo d'AD-4N du 1/22, mais ci-dessus, une photo pas ininteressante, sans doutes prise à Chateaudun à la fin des années 1970 sur laquelle on aperçoit quelques Skyraider stockés dont le 20-LI de l'EC 1/20 et un autre avion porteur du curieux code GR5.
L'EAA 1/22 Ain a été créé le 1er mars 1969 sur la BA 172 en tant que ELAA 1/22 (Escadrille Légere d'Appui Aérien).
Elle deviendra EAA 1/22 en juillet 1972 et participera activement à l'opération Limousin au Tchad. L'EAA 1/22 sera finalement rapatrié à Chateaudun en octobre 1975 et dissout le 1er avril 1976.

vendredi 22 février 2019

FRESCO !



Aujourd'hui, remontons le temps avec deux enveloppes de l'école de l'air Polonaise vieilles de 50 ans mais aux cachets pour le moins sympathiques !


Ci-dessus, superbe cachet MIG-17 du 23 novembre 1969 commémorant une promotion de l'Ecole des Aiglons de Deblin.
Ci-dessous, l'enveloppe entière aux marques de l'école de l'air J. Krasicki ( résistant Polonias mort le 2/09/1943 ).


L'école de l'air Polonaise a été officiellement créée en novembre 1925 à Grudziadz.
Transférée à Deblin en 1927, elle deviendra Ecole des Aiglons en 1968 puis Académie de l'aviation militaire Polonaise en 1994.


Ci-dessus, autre très beau cachet MIG-17 en provenance encore de Deblin du 23 aout 1970. Il semble correspondre cette fois à un meeting aérien.


Prés de 800 MIG 17 ont été produits sous licence en Pologne sous la dénomination LIM-5 et LIM-6 entre 1956 et 1960.
Les forces aériennes Polonaises les utiliseront jusqu'au début des années 1990.


Ci-dessus et ci-dessous, deux vues du LIM-5R n°1910 exposé au musée européen d'aviation de chasse de Montélimar. Les LIM-5R étaient des avions de reconnaissance.


A ma connaissance, les cachets philatéliques ornés de MIG-15 ou MIG-17 ne sont pas vraiment légions ! Voila donc deux enveloppes qui nous ont permis d'en découvrir deux remarquables !
Two very beautiful MIG-17 postmarks from Deblin Polish aviation school.

mercredi 13 février 2019

06/02/1939 : CHATO et MOSCA sur la FRANCE



Désireux de réaliser quelques enveloppes ''aviation'' originales à l'occasion du 80eme anniversaire de la fin de la guerre d'Espagne, je décidais de commémorer l'atterrissage d'avions Républicains en France intervenu le 6 février 1939.


Ci-dessus, mon enveloppe I-16 Mosca portant le cachet bureau philatélique de Bordeaux du 6 février 2019.
Ci-dessous, profil que j'ai réalisé du Polikarpov I-16 CM-244 en me basant sur une photo de l'avion parue dans le Docavia n°8.


Lors de la chute de la Catalogne en février 1939, de nombreux avions Républicains ont cherché refuge en France. Parmi ceux-ci le Polikarpov I-16 CM-244 qui a décollé de Villajuiga avec les CM-193 et 202 et s'est posé sur le ventre près de Bordeaux le 6 février 1939.


Ci-dessus, ne possédant pas de photo de I-16 pour illustrer cet article, j'ai repris une photo de l'avion présenté au musée de l'air de Madrid, coté Républicain.
L'aviation Républicaine Espagnole recevra environ 200 Mosca en provenance d'URSS.


Ci-dessus, enveloppe Chato, qui devait être affranchie à la poste de Toulouse le 6 février 2019 aussi mais que j'ai eu la surprise de voir revenir avec le cachet du 22/12/2018 : L'envol des pionniers, cachet dédié à l'aéropostale et qui n'a donc rien à voir avec mes enveloppes...
Bref, j'avais orné cette enveloppe du I-15 CA-205, avion qui certes, n'a jamais atterri en France mais qui a connu son heure de gloire en tentant de le faire aux mains de l'as José FALCO.


Basé sur le terrain de Vilajuiga, dernier aérodrome Républicain de la zone nord, José FALCO a décollé le 6 février 1939 aux commandes du Polikarpov I-15 CA-205 pour tenter de rejoindre le terrain d'aviation de Toulouse Francazal en France. Il était accompagné par les I-15 CA-077 et CA-230.
Attaqué par des Messerschmitt 109 de l'escadrille J-88, José FALCO en abattra deux avant de devoir se re-poser en catastrophe sur son terrain de départ.


José FALCO, as de l'aviation Républicaine Espagnole avec 8 victoires, rejoindra tout de même la France avec les centaines de milliers de réfugiés de la Retirada et y restera jusqu'à son déces en 2014.
Les informations très précises qui m'ont permis de réaliser cet article proviennent de son livre ''José FALCO Pilote de chasse''.


Même si les informations concernant l'aviation républicaine Espagnole sont souvent imprécises et contradictoires, il semblerait qu'elle ait reçu environ 140 Polikarpov I-15 immatriculés ''CC''. Les usines CASA en construiront complêtement ou partiellement environ 300 qui seront immatriculés ''CA''.


Ci-dessus, enveloppe DC-2 toujours ornée du cachet l'Envol des Pionniers du 22/12/2018 à Toulouse (!).
Bien que la date ne corresponde plus du tout puisque le DC-2 du gouvernement républicain Espagnol a atterri à Toulouse  le 5 mars 1939, je voulais profiter de mon envoi à la poste de Toulouse pour marquer l'évenement.


Le Douglas DC-2 EC-AGN (n°1320) retournera en Espagne après la fin du conflit et continuera de voler pour le gouvernement nationaliste jusqu'en 1946 avec l'immatriculation AC-AAA Garcia Morato.


Voila donc quelques enveloppes qui m'ont permis de revenir sur la guerre civile Espagnole, guerre particulièrement terrible qui annonçait et précédait un autre conflit autrement terrible de seulement 5 mois.
Pour finir, un grand merci aux bureaux de poste de Bordeaux Meriadek et Toulouse Capitole, même si les personnels de Toulouse n'ont pas compris que je voulais tout simplement un cachet de 6 février ... En voulant bien faire.

dimanche 13 janvier 2019

CHATEAUDUN 1971



Pour bien commencer l'année 2019, remontons le temps et allons nous balader sur la base aérienne 279 en 1971 grâce à une enveloppe sans prétention, mais surtout quelques photos interessantes ...


Ci-dessus, petite enveloppe portant le cachet de la journée portes ouvertes de la BA 279 de Chateaudun qui s'était tenue le 13 juin 1971. A cette époque, la BA 279 avait toujours le caractère de base aérienne.


Commençons la visite avec ci-dessus une vue générale de la base datée de 1971. On aperçoit les principaux rassemblements d'avions le long des hangars nord du coté de l'entrée base et devant les hangars ouest.


Ci-dessus, vue de détail des hangars nord sur laquelle on peut compter à gauche 5 c-47, 3 Flamant, 4 F-84F dans différents états et peut-etre un B-26 ?. 
A droite, encore 2 C-47, 7 Noratlas, 1 Fouga, 4 Flamant et quelques avions indéterminés.


Ci-dessus, toujours à Chateaudun en 1971 le F-84F Thunderstreak 28858 4-SH du GC 1/4 Dauphiné coté SPA 81.


Ci-dessus, vue de détail des hangars ouest (que j'ai fait pivoté à l'horizontale ). On y compte pas moins de 48 C-47 Dakota ainsi qu'un Flamant, ce que je pense être 6 t-6 et 2 avions que je n'ai pas réussi à reconnaitre.
Voila un parking qui laisse rèveur...


Ci-dessus, un des nombreux C-47 stockés  sur la BA 279 en 1971, le Dakota n°76562 93-CY rattaché à la 93eme escadre de bombardement. Celle-ci sera dissoute en 1976.


Voila pour la petite visite. J'espère qu'elle vous aura fait plaisir. Rien de tel que ce petit voyage dans le temps de presque 50 ans pour bien commencer l'année 2019.